Syrie-L'Onu largue une aide humanitaire sur Daïr az Zour

le , mis à jour le
0
 (Actualisé avec déclarations du Programme alimentaire mondial) 
    NATIONS UNIES, 25 février (Reuters) - Un avion des Nations 
unies a largué pour la première fois mercredi une aide 
humanitaire sur la ville de Daïr az Zour, assiégée par les 
djihadistes de l'Etat islamique (EI) dans l'est de la Syrie. 
    "Ce matin, un avion du Programme alimentaire mondial (Pam) a 
largué une première cargaison de 21 tonnes sur Daïr az Zour", a 
déclaré au Conseil de sécurité Stephen O'Brien, secrétaire 
général adjoint de l'Onu chargé des affaires humanitaires. 
"Selon les premières informations que nous avons reçues, les 
palettes sont tombées dans la zone visée", a-t-il ajouté. 
    Un porte-parole de l'Onu, Stéphane Dujarric, a toutefois 
indiqué par la suite que le Pam tentait d'obtenir des 
informations sur la localisation exacte de l'aide. 
    "Comme vous le savez, ces largages sont très difficiles à 
réaliser", a-t-il dit. "Les palettes ont été larguées. Il (le 
Pam) tente de joindre des partenaires sur le terrain pour 
s'assurer que l'aide a été reçue", a-t-il ajouté. 
    Stéphane Dujarric a expliqué que le Pam tentait d'apporter 
de l'aide à environ 200.000 personnes à Daïr az Zour et que 
d'autres largages auraient lieu dans les prochains jours. 
    Le Pam reconnaît dans un communiqué envoyé à Reuters que 
l'opération a connu "des difficultés techniques". 
    "Nous faisons le bilan avec l'équipe et les partenaires de 
Daïr az Zour pour apporter les ajustements nécessaires", indique 
le Pam.  
    "L'équipe va essayer à nouveau dès que possible d'apporter 
de l'aide aux 200.000 personnes qui en ont désespérément besoin 
dans la ville assiégée, dans laquelle nous n'avons pu nous 
rendre depuis mars 2014", poursuit le texte. "Les largages de 
haute altitude sont extrêmement difficiles à mener et 
nécessitent plus d'un essai pour devenir exacts."     
    Les forces gouvernementales syriennes affrontent à Daïr az 
Zour les djihadistes de l'EI qui ont pris le contrôle de la 
majeure partie de la province. 
    L'EI, qui assiège depuis mars 2015 les secteurs de la ville 
tenus par les loyalistes, a lancé le mois dernier de nouvelles 
attaques d'envergure dans ce secteur. Le groupe fondamentaliste 
sunnite a été accusé de nombreuses exactions. 
 
 (Michelle Nichols; Guy Kerivel et Julie Carriat pour le service 
français, édité par Danielle Rouquié) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant