Syrie-L'Onu espère toujours une trêve à Alep

le
1
 (Actualisé avec nouvelles citations, précisions) 
    GENEVE, 1er septembre (Reuters) - Les discussions 
russo-américaines entamées en vue d'un cessez-le-feu en Syrie 
vont probablement se poursuivre ce week-end, dans la mesure où 
les combats vont plutôt en s'intensifiant, a estimé jeudi 
l'émissaire de l'Onu Staffan de Mistura. 
    Jan Egeland, son conseiller aux affaires humanitaires, a dit 
quant à lui garder l'espoir de voir aboutir d'autres discussions 
portant sur une trêve de 48 heures à Alep pour permettre 
l'acheminement d'aide et procéder à des évacuations.  
    "Les discussions de très haut niveau et de niveau 
opérationnel en cours entre les Etats et la Russie vont bien 
au-delà de la pause de 48 heures à Alep. Nous espérons que les 
négociations, qui ont déjà trop duré, porteront leurs fruits. Le 
temps manque", a déclaré Staffan de Mistura, s'adressant à la 
presse à Genève.      
    Selon Jan Egeland, seules des pressions de la part de 
l'Iran, de l'Arabie saoudite et de la Turquie permettront de 
débloquer la situation et d'ouvrir la voie à l'acheminement 
d'aide humanitaire à Alep.  
    "Il est urgent de parvenir à un accord. Nous avons été 
informés aujourd'hui qu'il ne restait que 4.000 rations 
alimentaires, ce qui permet de nourrir 20.000 personnes, alors 
qu'Alep compte 250.000 habitants". 
    Staffan de Mistura, qui s'était fixé pour objectif de 
renouer les discussions de Genève avant la fin août, a par 
ailleurs annoncé sans plus de précisions son intention de lancer 
une nouvelle initiative de paix à l'occasion de l'Assemblée 
générale de l'Onu, qui s'ouvre le 20 septembre.      
 
 (Tom Miles et Stephanie Nebehay, Jean-Philippe Lefief pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • denme il y a 6 mois

    Alep a 2 millions d'habitants et non 250 000. Les quartiers de l'est en ont 250 000.Et si on chasse le régime pour le remplacer par les rebelles, on aura 1M5 de réfugiés et plus 250 000. La formulation de la personne indique clairement le camp qu'elle a choisi."alep compte 250000 habitants" Et les 1 500 000 autres, ils ne comptent pas ?