Syrie : l'ONU accuse Damas et les rebelles de «crimes»

le
0
Les rebelles ont revendiqué un attentat contre l'état-major au c?ur de la capitale.

Les combats se sont poursuivis mercredi en Syrie. À Alep, l'armée, appuyée par des hélicoptères et des avions, a bombardé plusieurs quartiers, dont Salaheddine, bastion rebelle dont le régime a dit avoir repris le contrôle. Dans la localité voisine d'Azaz, un bombardement aérien a fait plus de 20 morts, selon l'observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

À Damas, la capitale, les rebelles ont revendiqué un attentat perpétré mercredi matin contre un bâtiment de l'état-major dans le centre de la ville. La bombe, placée dans un camion-citerne, visait une «réunion de militaires où sont décidées les opérations du jour à Damas» selon le commandant Maher Nouaïmi, chef du bureau de coordination du commandement de l'Armée syrienne libre (ASL) en Syrie.

L'opération était destinée «à remonter le moral de l'ASL et à dire à Bachar el-Assad et à son commandement que nous pouvons mener des opérations bien étudiées car nous connaissons ce qui se passe dans le

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant