Syrie-L'OLP hostile à une offensive dans le camp de Yarmouk

le , mis à jour à 00:41
0

DAMAS, 9 avril (Reuters) - L'OLP refuse de s'associer à une reprise par la force du camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk, dans la banlieue de Damas, dit-elle dans un communiqué diffusé dans la soirée, alors qu'un de ses membres s'était prononcé un peu plus tôt pour une offensive des forces gouvernementales. Les djihadistes de l'Etat islamique, qui tiennent une bonne part du territoire syrien, se sont emparés ces derniers jours de l'essentiel du camp en chassant les milices locales hostiles au président Bachar al Assad. "Nous refusons de nous laisser entraîner dans une campagne militaire, quelle qu'en soit la nature ou le motif, et plaidons pour le recours à d'autres moyens pour éviter à nos compatriotes du camp de nouvelles destructions et de nouveaux déplacements", dit l'Organisation de libération de la Palestine dans son communiqué envoyé de Ramallah. Ahmad Majdalani, membre du comité exécutif de l'OLP dépêché à Damas pour évoquer la crise avec les autorités syriennes, avait auparavant exprimé son plein soutien à une opération gouvernementale. Selon lui, l'armée syrienne et les mouvements palestiniens locaux sont parvenus à reprendre du terrain aux djihadistes et tiennent désormais 35% du camp. Sur les 160.000 Palestiniens qui l'habitaient en 2011, au début du conflit syrien, seuls 17.500 s'y trouvent toujours et 2.000 ont été évacués depuis les derniers combats, a ajouté Ahmad Majdalani. (Marwan Maqdisi, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant