Syrie : l'insurrection armée se rapproche de Damas

le
0
L'armée d'el-Assad a dû déployer, dimanche, 2000 soldats pour reprendre certains quartiers à la périphérie de la capitale.

Sans observateurs sur place ni perspective diplomatique, la violence s'aggrave dangereusement entre pro et anti-Bachar el-Assad. Après les sanglantes attaques des forces armées contre les villes de Hama et de Homs en fin de semaine dernière, les opposants au pouvoir ont intensifié leurs combats dimanche dans les faubourgs de Damas, notamment à Ghouta, à 10 km à l'est de la capitale, où ont eu lieu les affrontements les plus violents. L'Armée syrienne libre (ASL) a concentré ses opérations contre les troupes régulières. Le pouvoir a répliqué avec toute sa puissance pour repousser ses adversaires, qui menacent désormais le c½ur du régime.

Face aux déserteurs de l'ASL et à tous les hommes en armes qui s'en réclament désormais, le pouvoir n'a eu d'autre choix que d'envoyer à l'aube 2 000 militaires, appuyés par une cinquantaine de chars, dans l'espoir de reprendre des faubourgs tombés aux mains des insurgés. «C'est une guerre urbaine, il y a des cadavres par

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant