Syrie : l'inquiétant profil des djihadistes français

le
0
Marginaux et méconnaissant l'islam, ces jeunes isolés et autoradicalisés reviennent avec l'aura du combattant.

Censée financer un djihad idéalisé, l'opération de Pieds Nickelés a tourné au calamiteux fiasco. L'affaire des cinq islamistes écroués pour avoir braqué, le 4 septembre dernier, le restaurant Quick de Coignières (Yvelines) afin de payer leur départ pour la Syrie est symptomatique du profil des apprentis terroristes poussant en germe sur notre territoire. Ceux que Manuel Valls appelle «les ennemis de l'intérieur».

Munis d'armes factices, âgés de 23 à 34 ans, ils avaient raflé à peine 2500 euros en espèces avant de fuir. Sans imaginer une seconde qu'ils étaient surveillés depuis des mois par le contre-espionnage et la Direction du renseignement de la Préfecture de police de Paris (DRPP). Les policiers les avaient détectés le 16 septembre 2012, lors d'un rassemblement de protestation organisé place de la Concorde contre le film L'Innocence des m...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant