Syrie-L'évacuation de Homs par les rebelles à nouveau reportée

le
0
    BEYROUTH, 20 septembre (Reuters) - L'évacuation de plusieurs 
centaines de rebelles syriens du quartier d'Al Waer, dernier 
bastion de l'opposition dans la ville de Homs, sera finalement 
reportée de plusieurs jours pour des raisons de sécurité, a 
annoncé le gouverneur de la province. 
    L'évacuation des rebelles vers la province d'Idlib devait 
commencer lundi, puis avait été reportée à mardi.   
    "Quand les conditions seront réunies, l'évacuation des 
combattants et de leurs famille se fera immédiatement", a 
déclaré lundi soir le gouverneur de Homs, Talal Barazi. 
    Il a estimé que l'évacuation des quelque 300 combattants et 
de leur familles, soit un millier de personnes en tout, se 
ferait dans deux ou trois jours à bord de 22 autocars. 
    "Ce report se fait pour des raisons logistiques; il faut que 
les groupes armés qui quitteront Al Waer puissent arriver en 
sécurité", a déclaré le gouverneur. 
    Les groupes d'opposition syriens se sont prononcés contre ce 
genre d'évacuations. Le mois dernier, un accord du même genre 
avait débouché sur la reddition effective aux forces 
gouvernementales de Daraya dans la banlieue de Damas. 
    Un membre de l'opposition à Al Waer, Oussama Abou Zaïd, a 
déclaré lundi à Reuters que le comité de négociations sur place 
avait conclu un accord avec le gouvernement l'an dernier pour 
que les Nations unies soient présentes pour l'évacuation et que 
sinon, les gens refuseraient d'évacuer. 
    "Nous n'avons pas confiance dans le régime", a déclaré 
Oussama Abou Zaïd. "C'est la raison pour laquelle les gens ne 
partiront pas." 
 
 (Lisa Barrington et Ellen Francis; Danielle Rouquié pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant