Syrie: l'Europe resserre son embargo sur les armes

le
0
L'Europe a demandé lundi aux rebelles et aux opposants syriens de s'entendre enfin sur une direction politique provisoire, afin de précipiter la chute du régime el-Assad.

De notre correspondant à Bruxelles.

L'avertissement reste discret, mais le ton s'approche de l'impatience: l'Europe a demandé hier aux rebelles et aux opposants syriens de s'entendre enfin sur une direction politique provisoire, afin de précipiter la chute du régime el-Assad, assailli jusque dans sa capitale. L'urgence est «de commencer à discuter d'un gouvernement représentatif pour prendre la relève» et de conduire «tous les efforts» pour faire tomber le pouvoir en place, a estimé le chef de la diplomatie, Laurent Fabius, à l'issue d'un rendez-vous avec ses pairs de l'UE. Le texte final de la rencontre à huis clos appelle à la création d'un «organisme de gouvernement provisoire (…) composé de représentants de l'opposition comme du gouvernement et doté de tous les pouvoirs exécutifs».

Bain de sang

La question d'une relève politique crédible est posée depuis des mois. Elle sous-tend la mission de l'ancien secrétaire général de l'ONU Kofi Annan, ainsi que les c

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant