Syrie-L'Etat islamique publie des photos d'exécutions à Tabka

le
0

par Sylvia Westall BEYROUTH, 27 août (Reuters) - Les djihadistes de l'Etat islamique (EI) ont exécuté des soldats de l'armée syrienne et en retiennent d'autres en otage depuis la prise d'une base aérienne dans le nord-est de la Syrie dimanche, selon des photos publiées mercredi sur les réseaux sociaux. Les hommes armés du groupe djihadiste ont pris le contrôle de la base aérienne de Tabka après cinq jours de combats qui ont fait au moins 500 morts, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). ID:nL5N0QU0MR Des photos mises en ligne mercredi montrent une vingtaine de soldats syriens retenus en otage, d'autres se faisant abattre par des djihadistes ou encore ce qui serait le corps d'un pilote ayant expliqué à la télévision syrienne peu avant l'attaque pourquoi il serait facile pour les forces loyales au président Bachar al Assad de défendre la base aérienne. La prise de la base de Tabka, dernier bastion de l'armée régulière dans une région contrôlée par l'EI, n'a été que faiblement rapportée par la presse syrienne, ce qui a donné lieu à des critiques, y compris dans les rangs des partisans du chef de l'Etat. Le compte Facebook intitulé "Les Aigles de l'aéroport militaire de Tabka, hommes d'Assad" a relayé l'une des photos montrant une exécution de soldats accompagné de cette légende: "Sans commentaire. Ils vous bradent. Damnés soient les traîtres !" "Des milliers de personnes veulent connaître le sort de leurs enfants et notre seule source (d'information) est l'Etat islamique", a commenté un utilisateur, dénonçant la faible couverture de l'événement pas l'agence syrienne Sana. Des voix se sont également élevées sur Twitter pour réclamer la démission du ministre de la Défense, sous le mot-clé "ministre de la Mort". Selon un militant alaouite opposé à Bachar al Assad, la communauté alaouite de la ville côtière de Tartous est apeurée et en colère. "Mais, comme toujours, (les membres de la communauté) croient également qu'ils ne peuvent rien y faire et qu'ils n'ont d'autre choix que le statu quo car l'alternative est plus effrayante", a-t-il expliqué. "Nombre de loyalistes sont optimistes après le discours (du ministre des Affaires étrangères) Oualid al Moualem. Ils espèrent que le monde viendra aider Assad dans sa lutte contre le terrorisme." Le chef de la diplomatie syrienne a déclaré lundi que la Syrie coopérerait à tout effort international pour combattre l'Etat islamique mais un porte-parole de la Maison blanche a pour sa part dit qu'il n'existait pas de projet de coopération avec Damas. Le président américain Barack Obama a autorisé le survol de la Syrie par des avions des services de renseignement pour lutter contre les djihadistes, après la publication d'une vidéo montrant la décapitation du journaliste américain James Foley par l'Etat islamique. (Agathe Machecourt pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant