Syrie-L'enquête sur les armes chimiques prolongée de 18 jours

le
0
    NATIONS UNIES, 31 octobre (Reuters) - Le Conseil de sécurité 
des Nations unies a prolongé lundi de 18 jours le mandat de la 
commission d'enquête internationale chargée d'établir la 
responsabilité des bombardements chimiques commis en Syrie. 
    L'enquête menée depuis un an par l'Onu et l'Organisation 
pour l'interdiction des armes chimiques a permis d'imputer trois 
bombardements au chlore à l'armée syrienne et d'établir que les 
djihadistes de l'Etat islamique avaient eu recours à du gaz 
moutarde. 
    Le mandat de la commission devait s'achever ce lundi. La 
France, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis espèrent convaincre 
la Russie de le prolonger d'un an avant d'entamer des 
discussions sur une résolution concernant les mesures à prendre 
à l'encontre des responsables. 
    Jugeant ses conclusions "non convaincantes", Vitali 
Tchourkine, représentant permanent de la Russie à l'Onu, a 
toutefois estimé qu'elles ne pouvaient pas justifier des 
"décisions légales". Il a en outre souhaité que l'enquête soit 
étendue aux "menaces chimiques terroristes" et aux attentats 
commis hors de Syrie.  
 
 (Michelle Nichols, Jean-Philippe Lefief pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant