Syrie : l'émissaire Brahimi menace de démissionner

le
0
L'émissaire de l'ONU est mécontent de devoir attendre d'être reçu par Bachar el-Assad pour lui délivrer les idées américano-russes de sortie de crise.

Au Caire, Lakhdar Brahimi attend son visa pour Damas. L'émissaire de l'ONU et de la Ligue arabe est dépêché par les États-Unis et la Russie pour transmettre au président syrien Bachar el-Assad le plan américano-russe de sortie de crise. «Bachar le fait attendre parce qu'il n'est pas d'accord avec les propositions que Brahimi va lui soumettre au nom des Russes et des Américains», affirme au Figaro un diplomate informé des tractations en cours.

Ce plan américano-russe prévoit la constitution d'un gouvernement de transition, formé de ministres acceptés par les deux protagonistes au conflit. De son côté, Assad resterait au pouvoir jusqu'à 2014 - terme de son mandat - mais sans compétences, et il n'aurait pas la possibilité de se représenter en 2014. «C'est justement ce qu'il refuse actuellement», souli...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant