Syrie-L'EI revendique un attentat suicide dans la province d'Hama

le , mis à jour à 14:36
0
 (actualisé avec revendication de l'EI) 
    BEYROUTH, 27 février (Reuters) - Au moins deux personnes ont 
été tuées et plusieurs autres blessées dans un attentat 
revendiqué par l'organisation Etat islamique commis à Salamiya, 
ville située à l'est du chef-lieu de la province d'Hama en 
Syrie. 
    Cette attaque intervient quelques heures après l'entrée en 
vigueur d'un arrêt des hostilités prévu par un plan 
conjointement soutenu par les Etats-Unis et la Russie. 
    Dans un communiqué publié sur internet, l'Etat islamique 
affirme que l'un de ses combattants a lancé son véhicule chargé 
d'explosifs sur un groupe de soldats de l'armée gouvernementale 
pour le faire exploser, tuant 20 personnes et en blessant 35 
autres. 
    "Cette attaque à la voiture piégée ne constitue pas une 
violation de la trêve car elle s'est produite dans une zone où 
l'accord sur l'arrêt des hostilités ne s'applique pas", a 
précisé Rami Abdoulrahman, représentant de l'Observatoire syrien 
des droits de l'homme. 
    Salamiya, une ville située au nord-est de Homs, est sur la 
ligne de front entre les forces gouvernementales syriennes et 
les djihadistes de l'EI. 
    La cessation des hostilités ne s'applique pas aux opérations 
menées contre l'Etat islamique et contre le Front al Nosra, lié 
à Al Qaïda, que le gouvernement syrien soutenu par la Russie a 
décidé de continuer à combattre. 
 
 (Mariam Karouny; Pierre Sérisier et Nicolas Delame pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant