Syrie-L'EI commet un massacre à Kobani, progresse à Hassaka

le , mis à jour à 13:42
0

(Actualisé tout du long) BEYROUTH, 26 juin (Reuters) - L'Etat islamique a poursuivi vendredi sa double offensive dans le nord de la Syrie, l'une contre la ville de Kobani frontalière de la Turquie tenue par les miliciens kurdes et l'autre contre Hassaka située dans le nord-est du pays près de la frontière irakienne. Les affrontements entre les djihadistes et les miliciens kurdes de l'YPG se poursuivent à Kobani où les assaillants auraient tué 146 civils, indique l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), vendredi. Il s'agit du deuxième plus important massacre de civils commis par les djihadistes depuis la découverte en décembre dernier des corps de 230 membres de la tribu d'Al Cheitaat dans un charnier dans la province orientale de Daïr az Zour, a ajouté l'OSDH. L'attaque visait également le village voisin de Brakh Bootan. L'offensive lancée jeudi contre la ville d'Hassaka dans le nord-est de la Syrie aurait provoqué le déplacement de 60.000 civils, indique l'antenne des Nations unies dans le pays, ajoutant que les mouvements de population dans cette région pourraient concerner jusqu'à 200.000 personnes. Les djihadistes se sont rendus maîtres du quartier d'al Nachoua et des zones voisines au sud-ouest de la localité proche des frontières de la Turquie et de l'Irak. Hassaka, qui comptait environ 300.000 habitants avant le début de la guerre, est divisée en plusieurs zones administrées séparément par le gouvernement syrien et par des autorités kurdes. Le Bureau de l'Onu pour la coordination des affaires humanitaires estime que 50.000 personnes ont été déplacées dans la localité même d'Hassaka tandis que 10.000 autres ont fui en direction du nord vers la ville d'Amouda, près de la frontière turque. Ces estimations se fondent sur les chiffres des partenaires locaux et sur le département syrien des Affaires sociales. "On estime que 200.000 personnes pourraient tenter de fuir la ville dans les prochaines heures pour gagner les zones du nord du gouvernorat, principalement à destination d'Amouda et de Kamichli", précise l'organisation onusienne. Kamichli est située à 80 km au nord d'Hassaka et se situe sur la frontière avec la Turquie. Les deux offensives ont été menées simultanément aux premières heures de la journée de jeudi et ont pris pour cible des cibles difficiles à défendre par les airs, limitant le risque d'intervention des avions de la coalition internationale sous commandement américain. (Tom Perry; Pierre Sérisier pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant