Syrie-L'EI affronte ses rivaux dans la région d'Alep

le
0

par Tom Perry BEYROUTH, 10 avril (Reuters) - Les djihadistes de l'Etat islamique s'attaquent depuis plusieurs jours à leurs rivaux au nord d'Alep, la deuxième ville de Syrie, et ont amené des renforts dans la région, a déclaré vendredi un dirigeant rebelle syrien. La semaine dernière, le groupe radical s'est emparé en grande partie du camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk, dans les faubourgs sud de Damas, la capitale, à quelques kilomètres seulement du palais du président Bachar al Assad. Cette semaine, les djihadistes ont commis deux attentats à la voiture piégée visant des groupes rebelles rivaux au nord d'Alep, faisant une trentaine de morts, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), qui fait état de combats vendredi dans le même secteur. "Ils ont renforcé leur présence dans la région d'Alep et mènent des attaques", a dit un chef rebelle qui a requis l'anonymat. "Ils lancent des messages pour terrifier la population et font courir le bruit qu'ils sont de retour." L'EI avait retiré ses troupes de la province d'Alep en février dernier. L'offensive du groupe contre ses rivaux, y compris islamistes, a été confirmée par le directeur de l'OSDH, Rami Abdulrahman. "Ils cherchent à prendre l'initiative", a-t-il dit. La ville d'Alep elle-même est divisée entre les quartiers tenus par l'armée gouvernementale syrienne et ceux qui sont aux mains des rebelles. La semaine dernière, les hommes de l'EI ont également mené des attaques plus au sud, dans des zones tenues par les gouvernementaux, notamment dans la province de Hama où ils ont massacré une quarantaine de personnes dans un village. A Yarmouk, où 18.000 civils sont pris au piège, de violents combats se poursuivent. Le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon, a parlé de "camp de la mort" et de "dernier cercle de l'enfer". Les habitants de Yarmouk, a-t-il ajouté, "sont pris en otages" par les djihadistes et les autres extrémistes. Des éléments du Front al Nosra se sont alliés à l'EI pour attaquer Yarmouk, alors que les deux groupes se combattent dans d'autres régions de Syrie, notamment dans le Nord. L'armée gouvernementale a mené des frappes aériennes sur Yarmouk pour tenter de repousser les djihadistes, précise l'OSDH. Des combats se sont déroulés dans la nuit de jeudi à vendredi dans le camp entre d'un côté des "factions islamistes" et de l'autre des soldats gouvernementaux appuyés par des combattants palestiniens, ajoute l'ONG. (Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant