Syrie-L'ASL suspend sa participation au processus d'Astana

le
0
    AMMAN, 3 janvier (Reuters) - Les rebelles regroupés sous la 
bannière de l'Armée syrienne libre (ASL) ont annoncé lundi le 
gel des discussions sur leur éventuelle participation à la 
conférence de paix parrainée par la Russie, qui doit avoir lieu 
à Astana au Kazakhstan, cela en raison de violations de la trêve 
commises selon eux par le régime de Damas. 
    Les discussions ne pourront reprendre que lorsque le 
gouvernement et ses supplétifs soutenus par l'Iran y auront mis 
fin, disent-ils dans un communiqué.  
    "Le régime et ses alliés continuent à tirer et commettent de 
nombreuses et importantes violations", a ajouté l'ASL, qui 
menace elle-même, si cela continue, de ne plus respecter la 
trêve nationale négociée par la Russie et la Turquie, entrée en 
vigueur vendredi.  
    Le Conseil de sécurité des Nations unies a déclaré samedi 
dans une résolution qu'il saluait l'accord de cessez-le-feu. 
    Selon le communiqué des rebelles de l'ASL, les principales 
violations de la trêve ont été commises dans un secteur situé au 
nord-ouest de la capitale Damas : la vallée de Wadi Barada, 
tenue par les insurgés, où les forces du régime et leurs alliés 
du Hezbollah libanais cherchent à gagner du terrain. 
    Dans ce secteur se trouve une source importante qui alimente 
en eau la majeure partie de Damas. Il s'étend en outre sur une 
voie d'approvisionnement cruciale entre le Liban et la capitale 
syrienne. 
 
 (Suleiman Al-Khalidi; Jean-Philippe Lefief et Eric Faye pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant