Syrie : l'armée veut étouffer la révolte

le
0
Après avoir échoué à susciter des heurts interconfessionnels, les chars encerclaient jeudi la troisième ville du pays.

L'armée syrienne a tenté de soumettre jeudi Homs, la troisième ville du pays, désertée par la population, après avoir subi d'importantes pertes lundi et mardi (30 morts environ) lors des premiers heurts confessionnels en quatre mois de révolte. «Une manipulation orchestrée par le régime», s'insurge Bouran Ghalioun, une figure de l'opposition depuis son exil parisien. «Les jeunes qui manifestent ne veulent pas tomber dans le piège tendu par le pouvoir qui agite l'épouvantail des règlements de comptes entre la minorité alaouite, qui le soutient, et la majorité sunnite qui manifeste», ajoute cet intellectuel, apprécié par les protestataires de l'intérieur.

Jeudi, au moins deux personnes ont été tuées à Homs par des tirs des forces de sécurité qui épaulaient l'armée dans ses opérations contre la rébellion. Des arrestations ont également eu lieu, selon Rami Abdel Rahmane, chef de l'Observatoire syrien des droits de l'homme. Des chars étaient visibles autour

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant