Syrie-L'armée turque à l'offensive après l'attentat de Diyarbakir

le
0
    ANKARA, 5 novembre (Reuters) - L'armée turque a bombardé 71 
positions de l'Etat islamique (EI) en Syrie au cours des 24 
dernières heures, rapporte samedi l'état-major au lendemain de 
l'attentat revendiqué par l'organisation qui a fait neuf morts à 
Diyarbakir, dans le sud-est de la Turquie.  
    Cinq djihadistes, autant de rebelles syriens soutenus par 
Ankara et un militaire turque ont été tués, précise-t-il dans un 
communiqué. La coalition sous commandement américain a quant à 
elle effectué cinq raids qui ont coûté la vie à huit membres de 
l'EI, ajoute l'armée.  
    Le Premier ministre turc Binali Yildirim a imputé l'attentat 
de Diyarbakir aux séparatistes du Parti des travailleurs du 
Kurdistan (PKK), mais l'Etat islamique (EI) s'en est attribué la 
responsabilité dans un communiqué diffusé par son organe de 
communication, Amaq.   
    Il a été commis quelques heures après l'arrestation de douze 
parlementaires du Parti démocratique des peuples (HDP), un 
mouvement pro-kurde. 
     
 
 (, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant