Syrie : l'armée perd une base militaire

le
0
Des combattants du groupe Jabhat al-Nosra, proches d'al-Qaida en Irak, ont expulsé les loyalistes de la base de Cheikh Souleimane, près d'Alep.

C'est une première, et elle est lourde de conséquences. Les djihadistes du groupe Jabhat al-Nosra se sont emparés lundi de la base Cheikh Souleimane, dernière place forte de l'armée syrienne à l'ouest d'Alep.

Le régime subit là un nouveau revers dans cette région nord, frontalière de la Turquie, qui lui échappe en grande partie. Mais au-delà, c'est aussi un coup dur asséné aux déserteurs de l'Armée syrienne libre (ASL), qui ne parviennent pas à réduire l'influence des djihadistes étrangers, parvenus en Syrie au cours des six derniers mois. «Nous nous sommes fait doubler», a reconnu auprès de l'AFP une source de l'ASL.

Des vidéos mises en ligne par des militants ont montré ses combattants progresser dans la base désertée en brandissant l'étendard des djihadistes, le drapeau noir frappé de la profession de fo...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant