Syrie-L'armée lance une offensive au nord de Homs

le , mis à jour à 18:11
0

(Précisions, appel de l'Onu) BEYROUTH, 15 octobre (Reuters) - L'armée syrienne et des miliciens du Hezbollah libanais ont lancé jeudi à l'aube une offensive en direction de localités aux mains des rebelles situées au nord de Homs avec l'appui de l'aviation russe. Les avions russes ont bombardé des positions autour de Talbiseh et des villages de Teïr Malla, Dar Kabira et Khalidiya, à quelques kilomètres au nord de la ville dont les forces gouvernementales tiennent la majeure partie, précise l'OSDH. Al Manar, la chaîne de télévision du Hezbollah, signale également le lancement d'une offensive terrestre dans la province de Homs. La télévision officielle syrienne a précisé que l'armée avait entamé son offensive après "une concentration de frappes aériennes et d'importants bombardements préparatoires de l'artillerie sur des groupes terroristes et leurs positions". L'OSDH précise que six combattants rebelles et cinq civils ont été tués à Teïr Malla. Selon un habitant, le bilan est beaucoup plus lourd, 25 personnes ayant péri, dont Raouad al Aksah, commandant d'une unité du groupe Lioua al Taouid. L'agglomération de Talbiseh et les villages environnants font partie d'une enclave tenue par les groupes armés opposés au président Bachar al Assad. COMBATS FÉROCES Soutenues par la Russie, les forces pro-Assad tentent de reprendre le contrôle de ce que le pouvoir considère comme la "Syrie essentielle", les principaux centres urbains de l'ouest de du pays reliant Damas aux régions côtières qui constituent le fief de la minorité alaouite dont est issue la famille Assad. Le principal objectif du gouvernement syrien est de récupérer les territoires tenus par les rebelles dans les provinces de Hama, d'Idlib et de Lattaquié dans le nord-ouest. Une offensive de grande envergure est également en préparation autour d'Alep, ville proche de la frontière turque. "Le régime prépare ses troupes dans les zones rurales du nord de Homs. (...) Nous craignons qu'ils reproduisent la stratégie qu'ils ont utilisée dans les zones rurales de Hama. Ils attaquent les combattants sur tous les fronts", a déclaré Hassan Abou Nouh, habitant de Talbiseh. Selon l'OSDH, l'armée syrienne a progressé à Khalidiya, mais elle s'y heurte à une forte résistance et les combats y sont féroces. "Il y a des frappes aériennes très fortes sur la ligne de front à Homs. Il y a des victimes civiles. L'objectif est d'exercer une pression militaire et l'intention du régime est de déferler sur la région", a dit le commandant d'un groupe rebelle opérant dans la zone. Un habitant de Talbiseh a rapporté que quatre civils ont péri et qu'une école a été touchée aux alentours de 6 heures du matin, avant le début des cours. Selon lui, des chasseurs continuent de survoler la zone. DAMAS ACCUSE AL NOSRA "L'observation et les bombardements aériens sont sans fin", a dit Abdoul Tahim Duhaïk, qui enseigne dans la ville. "Les gens s'affairent à creuser des abris. Personne n'a l'intention de partir. Nous mourrons sur notre terre plutôt que d'en être délogés." Interrogée sur les victimes civiles, une source militaire syrienne citée par la télévision officielle a assuré que les forces gouvernementales et l'aviation russe ne ciblaient pas les zones où les civils sont présents. La source a par ailleurs accusé le Front al Nosra, émanation locale d'Al Qaïda d'avoir commis un massacre ce jeudi et d'en imputer la responsabilité aux bombardements. L'intensification des affrontements a incité les Nations unies à tenter d'arracher un cessez-le-feu dans trois ou quatre régions syriennes. Selon le secrétaire général adjoint de l'Onu, Jan Eliasson, l'escalade des combats pourrait permettre de créer un terrain favorable à l'ouverture de négociations politiques. La Russie et les Etats-Unis doivent selon lui se parler, non seulement de leurs activités militaires dans le ciel syrien mais également de la réactivation du processus politique afin qu'il soit mis fin au conflit. (Dominic Evans, Jean-Philippe Lefief et Nicolas Delame pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant