Syrie: l'allié italien ne sera pas au rendez-vous

le
0
Rome estime qu'il n'est pas «sage» d'intervenir en cas d'absence de feu vert du Conseil de sécurité de l'ONU. Toutefois, l'Italie, très présente au Liban, pourrait revoir sa position en fonction de l'évolution de la situation.

Après avoir été prompt à suivre George W. Bush en Irak en 2003, l'Italie ne participera pas à l'opération internationale qui se prépare contre le régime de Bachar el-Assad en Syrie. Le gouvernement se déclare certes en «harmonie avec ses alliés», mais sa ministre des Affaires étrangères, Emma Bonino, a estimé mercredi sur CNN qu'il ne serait pas «sage» d'intervenir sans le feu vert - peu probable - du Conseil de sécurité de l'ONU. «Franchement, je ne sais pas ce qu'ils - la coalition - veulent vraiment faire. Punir Assad? Mettre fin au conflit? Ce n'est pas du tout clair pour moi», a renchéri la chef de la diplomatie. «Il n'y a aucune chance que l'Italie prenne une part active à une quelconque nouvelle action militaire», a tout bonnement...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant