Syrie-L'aide humanitaire doit arriver à destination, dit Moscou

le
0
 (Actualisé avec déclaration §4, bilan §6, situation §7-8) 
    MOSCOU, 15 janvier (Reuters) - Le ministère russe des 
Affaires étrangères a invité vendredi toutes les parties 
impliquées dans le conflit syrien à faire en sorte que l'aide 
humanitaire puisse être acheminée dans les secteurs assiégés par 
les insurgés.  
    La situation à Madaya, Al Foua et Kefraya est 
particulièrement préoccupante, souligne-t-il.  
    Le ministère dit coopérer avec les autorités syriennes pour 
y remédier et assure les avoir priées de s'associer aux efforts 
des Nations unies, qui, selon lui, commencent à porter leurs 
fruits. 
    Un responsable du ministère russe de la Défense a précisé 
lors d'une intervention retransmise à la télévision que des 
appareils de l'armée de l'air avaient acheminé 22 tonnes d'aide 
dans une région proche de la ville de Daïr az Zour dans le 
nord-est de la Syrie. L'aide humanitaire est désormais la 
priorité des forces russes, a-t-il ajouté.  
    Des camions chargés d'aide alimentaire et médicale sont 
arrivés jeudi à Madaya, près de la frontière libanaise, et 
d'autres étaient attendus à Al Foua et Kefraya, dans le nord du 
pays, selon la presse officielle syrienne et l'Observatoire 
syrien des droits de l'homme (OSDH).   
    Une organisation d'aide locale a indiqué à des responsables 
du Programme alimentaire mondial que 32 personnes étaient mortes 
de faim à Madaya au cours des 30 derniers jours, a déclaré un 
porte-parole du Pam. 
    Le gouvernement syrien a autorisé l'entrée dans la ville 
d'un hôpital de campagne du Croissant rouge arabe syrien qui 
pourra pratiquer des vaccinations, a dit un responsable de 
l'Organisation mondiale de la santé (OMS). 
    L'Onu espère que des convois d'aide pourront parvenir la 
semaine prochaine à Madaya ainsi qu'à Al Foua et Kefraya. En 
revanche, aucune date n'a été fixée pour une intervention dans 
la ville de Zabadani. 
    De son côté, l'Unicef a confirmé vendredi l'existence de cas 
graves de malnutrition chez les enfants.  
     
 
 (Jack Stubbs, avec John Davison à Beyrouth, Jean-Philippe 
Lefief pour le service français, édité par Marc Angrand) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant