Syrie : l'aide humanitaire compromise par des tensions entre Russes et Américains

le
0
Syrie : l'aide humanitaire compromise par des tensions entre Russes et Américains
Syrie : l'aide humanitaire compromise par des tensions entre Russes et Américains

Les tensions montent et les Syriens continuent de souffrir. La trêve initiée lundi par les Etats-Unis et la Russie connaît de sérieux accrocs avec des bombardements aériens et de violents combats. L'acheminement de l'aide humanitaire est, elle, compromise par des blocages entre Moscou et Washington.

 

La réunion de l'Onu annulée. Le Conseil de sécurité devait se réunir vendredi soir à New York mais il ne l'a finalement pas fait à la demande de la Russie et des Etats-Unis. Cette réunion devait permettre d'examiner la possibilité d'une résolution du Conseil qui soutiendrait l'accord americano-russe prévoyant un cessez-le-feu, l'acheminement d'aide humanitaire et vise à favoriser l'émergence d'une solution politique à la crise syrienne.

 

Les ambassadeurs américain et russe devaient présenter à leurs partenaires les détails de l'accord, qui n'ont pas été rendus publics. Mais la Russie a accusé les Etats-Unis de refuser de partager avec le Conseil de sécurité des documents sur l'accord. «Comme nous n'avons pas pu nous mettre d'accord sur une manière de rendre compte au Conseil qui ne compromettrait pas la sécurité opérationnelle, la réunion a été annulée», a justifié un porte-parole de la mission américaine. Ces préoccupations porteraient sur la sécurité de certains des groupes armés que les Etats-Unis soutiennent en Syrie.

 

La trêve mise à mal. Elle a permis une baisse sensible des violences sur l'ensemble des fronts mais au quatrième jour, la trêve a connu de sérieuses remises en cause avec des bombardements et des affrontements. Trois personnes, dont deux enfants, ont péri à Khan Cheikhoun, une localité rebelle de la province d'Idleb (nord-ouest), dans des frappes menées par des avions non identifiés, d'après l'OSDH (Observatoire syrien des droits de l'homme).

 

Une source militaire a fait état «d'affrontements intenses» dans la périphérie de Damas, où l'armée ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant