Syrie : l'accord sur les armes chimiques ne règle pas tout

le
0
DÉCRYPTAGE - A priori, l'accord américano-russe visant à détruire les armes chimiques syriennes est une bonne nouvelle. Mais il pose de nombreuses questions.

L'accord russo-américain est la première initiative commune menée par les deux anciens ennemis de la guerre froide pour éviter une crise majeure . La menace de frappes militaires, qui ne suscitait guère d'enthousiasme à Washington, s'éloigne. L'engagement du parrain russe de Bachar el-Assad devrait permettre d'éviter de nouveaux massacres chimiques. L'histoire récente fournit des exemples réussis de démantèlement d'armes chimiques: la Libye en 2003 et l'Irak après la première guerre du Golfe. Mais plusieurs questions restent en suspens.

o L'ambiguïté du recours à la force

La menace du recours au chapitre VII de la Charte des Nations unies, c'est-à-dire à l'utilisation de la force en cas de non-respect des engagements syriens, était considérée par la France comme un élément ind...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant