Syrie : Juppé dénonce un «silence scandaleux» à l'ONU

le
0
VIDÉOS - Lors d'une réunion décisive du Conseil de sécurité de l'ONU mardi soir à New York, les Occidentaux sont montés au créneau pour réclamer une résolution dénonçant la répression syrienne.

o Réunion d'un Conseil de sécurité divisé

Mardi soir, le conseil de sécurité de l'ONU s'est réunit pour tenter de mettre fin au bain de sang en Syrie. Le secrétaire général de la Ligue arabe Nabil Elarab, qui intervenait aux Nations unies, a appelé de ses voeux des «mesures rapides et décisives». Egalement présent à New York, le chef du gouvernement qatari a estimé que «la machine à tuer est toujours à l'oeuvre» en Syrie, et a demandé au Conseil de sécurité d'assumer ses responsabilités et d'apporter son soutien au plan de la Ligue arabe.

Il s'exprimait devant les chefs de la diplomatie américaine, française et britannique Hillary Clinton, Alain Juppé et William Hague, venus au Conseil pour faire pression en faveur d'une résolution de l'ONU en Syrie, après dix mois d'inaction pendant lesquels la repression en Syrie a fait plus de 5.000 morts.

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a affirmé mardi que si le Conseil de sécurité de l'ONU

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant