Syrie : Israël sur le qui-vive pour parer à tout

le
0
L'État hébreu redoute que les armes chimiques de la Syrie ne tombent entre de mauvaises mains en cas de chute du régime de Bachar el-Assad.

Dans le chaos général de la fin du régime de Bachar el-Assad, les armes chimiques détenues par la Syrie tomberont dans les mains du Hezbollah libanais ou de groupes islamiques liés à al-Qaida: ce scénario catastrophe obsède les dirigeants israéliens. Ehoud Barak, le ministre de la Défense, qui a effectué mercredi une tournée d'inspection sur le plateau du Golan à la frontière avec la Syrie, a clairement laissé entendre que l'armée israélienne ne permettrait en aucun cas le transfert d'armes de destruction massive syriennes. «Nous suivons tout cela de très près», a-t-il prévenu.

Selon les commentateurs militaires, l'armée israélienne n'hésitera pas à attaquer tout convoi suspect se dirigeant de Syrie vers le Liban. La menace chimique est prise très au sérieux. «La Syrie a accumulé le plus important arsenal d'armes chimiques du monde et dispose de missiles et de roquettes capables d'atteindre n'importe quel point du territoire israélien», a récemment affir

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant