Syrie : inquiets, les Turcs tentent de réfréner Assad 

le
0
Ankara redoute une déstabilisation de la Syrie qui risquerait de se répercuter dans les régions kurdes de Turquie

La répression en Syrie met à rude épreuve la diplomatie turque dans la région. L'intensification du recours à la force dans le pays voisin place Ankara dans une position délicate vis-à-vis de son allié, pilier de sa politique au Moyen-Orient.

Jeudi, la Turquie a donc dépêché à Damas des émissaires auprès du président Bachar el-Assad et de son premier ministre Adel Safar. Dirigée par le chef des services de renseignement turc (MIT) et le directeur de l'agence du plan économique, la mission devait tenter de convaincre le régime syrien de renoncer à la force et d'entamer des réformes.

Depuis le début de la crise, la Turquie pousse le chef de l'État syrien à infléchir sa politique. Sans succès jusqu'à présent. Le ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu, et le chef du MIT ont été envoyés dans la capitale syrienne. Mardi, pour la troisième fois en un mois et demi, le premier ministre Recep Tayyip Erdogan s'est entretenu au téléphone avec le dirigeant

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant