Syrie : Indignée, la communauté internationale reste divisée

le
0
Lors d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU, la Russie et la Chine ont rejeté la demande d'une enquête sur les attaques chimiques près de Damas.

L'extrême indignation suscitée par les images des victimes d'attaques chimiques près de Damas peut-elle conduire la communauté internatio­nale à entrer en action? Si des questions demeuraient en suspens, jeudi, sur la nature des gaz utilisés et sur les responsables des attaques survenues dans la nuit de mardi, il est possible qu'un tournant soit intervenu dans ce conflit qui, en deux ans, a fait au total largement plus de 100.000 morts. Jeudi, les équipes de sauvetage continuaient à découvrir des corps dans les faubourgs de la capitale syrienne. Selon les sources, le bilan des tués oscillait entre 500 et 1700 tués, parmi lesquels de nombreux enfants.

Dans l'immédiat, les regards se tournent vers les experts de l'ONU présents à Damas - s'agit-il d'une coïncidence? - afin qu'ils apportent des «cla...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant