Syrie. Hollande : «Tout va se jouer cette semaine. On ne peut rester sans réagir»

le
5
Syrie. Hollande : «Tout va se jouer cette semaine. On ne peut rester sans réagir»
Syrie. Hollande : «Tout va se jouer cette semaine. On ne peut rester sans réagir»

Il s'agit, peut-être, d'un tournant dans la guerre en Syrie après deux ans et demi de combats et plus de 100000 morts. Pour la première fois, dans cette tragédie qui rappelle les pires heures du conflit en ex-Yougoslavie, les Etats-Unis et leurs alliés, dont la France, envisagent une action militaire contre le régime de Bachar al-Assad, accusé d'avoir utilisé son arsenal chimique contre des civils. François Hollande se dit prêt à prendre ses responsabilités.

Branle-bas de combat à l'Elysée

Ces derniers jours, François Hollande, Jean-Yves Le Drian (Défense) et Laurent Fabius (Affaires étrangères) ont longuement échangé sur la Syrie. Ils se reverront prochainement en comité restreint. A l'Elysée, l'idée d'une réaction ciblée fait son chemin. L'état-major a concocté des plans. « Tout va se jouer cette semaine, confie le chef de l'Etat à notre journal. Il y a plusieurs options sur la table, qui vont du renforcement des sanctions internationales aux frappes aériennes en passant par l'armement des rebelles. Il est encore trop tôt pour se prononcer de façon catégorique sur ce qui va se passer. Les experts de l'ONU vont enquêter sur place. On laissera aussi un peu de temps au processus diplomatique (NDLR : le Conseil de sécurité se réunit mardi soir). Mais pas trop non plus. On ne peut pas rester sans réagir face à l'utilisation d'armes chimiques. » En effet, du côté français, on se dit désormais persuadé que c'est le régime qui a utilisé cet arsenal interdit contre la population, le 21 août, dans la banlieue de Damas. Une attaque qui a fait plusieurs centaines de victimes (1700 selon l'opposition, au moins 355 d'après Médecins sans frontières).

Hollande, qui a eu Obama hier après-midi au téléphone, a fait comprendre au président américain que la France, tout comme la Grande-Bretagne, se tiendrait à ses côtés en cas d'intervention militaire ponctuelle. « Une action de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le lundi 26 aout 2013 à 10:07

    Il rêve de soutenir l'intégrisme musulman, il a déjà le harem, lui manque que la chéchia et la djellaba. Que ne ferait-il pas pour les voix électorales des banlieues !!!!

  • C177571 le lundi 26 aout 2013 à 09:37

    Pour l'instant ,il ne fait rien,en tout cas!

  • jcarre14 le lundi 26 aout 2013 à 08:40

    Au Mali il est contre eux et en Syrie il est avec eux .Il ne sait plus ou il en est le pauvre .Il est temps de le soigner à l'asile pshy

  • bordo le lundi 26 aout 2013 à 08:38

    Exact. Il ne réagit pas à la situation en France qui est grave, alors la Syrie...

  • M7876977 le lundi 26 aout 2013 à 08:19

    Ça fait déjà plus d'un an qu'il assiste à la monté du chômage en France mais il a toujours pas réagi. Heureusement cette affaire Syrienne est là pour combler le vide béant.