Syrie : Hollande ne prend pas en compte les sondages

le
9
L'Élysée estime que l'opinion sera, quoi qu'il arrive, contre une intervention militaire. Mais cela ne devrait pas faire changer d'avis le chef de l'État qui s'en remet au Congrès américain et aux experts de l'ONU. » SONDAGE - Syrie : les Français lâchent Hollande

Les sondages d'opinion hostiles à 68% à une intervention militaire en Syrie feront-ils changer François Hollande d'avis? Non, assure-t-on à l'Élysée au lendemain du G20 de Saint-Pétersbourg. «L'opinion? Elle sera défavorable jusqu'au bout», prévoit-on dans l'entourage du chef de l'État: «que l'opinion soit contre, c'est normal. Quand on vous interroge pour savoir si vous êtes pour la guerre, vous dites non!» Et puis il y a l'expérience passée, l'Irak, la Libye, «la lassitude et la peur de l'engrenage». Tous ces arguments, le président de la République les a entendus dans la bouche de ses partenaires du G20. Mais cela n'a pas changé sa décision d'un iota.

Si François Hollande décide de part...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mipolod le mardi 17 sept 2013 à 16:29

    Flamb.y est une pitoyable caricature du Docteur Folamour de Kubrick !

  • mipolod le mardi 17 sept 2013 à 16:26

    De toutes façons Flamb.y n'écoute pas et n'écoutera jamais les français ni les avis des experts s'ils ne sont pas d'accord avec lui et surtout s'ils ne sont pas de son camp. Nous avons affaire à un sous-président sans aucune aura internationale, un petit gu.ignol.

  • gacher le mardi 17 sept 2013 à 15:11

    la réalité des informations est toujours sujet à caution. Les armes de destruction massive de kadhafi qui ont valu une guerre n'ont jamais été trouvée. Il faut être vraiment idiot pour croire que le motif d'une guerre est celui qu'on nous avance, et quand on voit le bilan après la guerre, la population et les idiots qui ont crue des histoires à dormir debout sont souvent perdant. Hollande est de loin le plus stupide des présidents de l'europe

  • M1903733 le samedi 7 sept 2013 à 20:37

    Ca vous dit quelque chose PINOCHET, j'écoute je n'ai rien entendu, vous disiez?

  • M1903733 le samedi 7 sept 2013 à 20:33

    Evidemment il ne tient compte que des sondages qui augmentent sa popularité

  • mlaure13 le samedi 7 sept 2013 à 19:28

    La solution au problème n’est pas dans les élucubration personnelles de certains forumeurs, mais dans l’analyse subjective, hors sectarisme, de la situation…Doit-on admettre qu’un dictateur puisse gazer sa population, pour rester au pouvoir ?...OUI ou NON ?...peu d’entre vous réponde à la question !...Ensuite, que fait-on, restons-nous les bras croisés ou essayons-nous de stopper cette abomination, et par quels moyens ?...La critique, sans propositions concrètes, est stérile…ALORS ?...

  • fbordach le samedi 7 sept 2013 à 12:47

    S'en remettre au congrés! Décidément ce type n'a vraiment ni tripes, ni constance...

  • M8637171 le samedi 7 sept 2013 à 12:09

    Je me suis détourné d ela gauche pour des raisons de non intervention militaire. je trouvais une partie de la droite plus réalistes. mais là chapeau bas monsieur Hollande.

  • M8637171 le samedi 7 sept 2013 à 12:08

    Bombarder les aéroports militaires afin d'empêcher Assad de massacrer le peuple syrien à l'aide de bombardement aériens,ne me semble pas une intervention militaire mais une opération chirurgicale. On pourrait dire que l'on va castrer des violeurs. Il faut regarder les choses en face. Quasiment personne ne sera tué seul des moyens de massactres seront anéantis.