Syrie-Hollande n'a pas de "retour" sur une responsabilité de la France

le
0
    DUBLIN, 21 juillet (Reuters) - François Hollande a déclaré 
jeudi ne pas avoir de "retour" sur une éventuelle responsabilité 
de la France dans les frappes menées contre une ville du nord de 
la Syrie qui ont tué mardi plus d'une cinquantaine de civils. 
    Le ministère syrien des Affaires étrangères a déclaré que la 
frappe de mardi, qui a touché le village de Toukhan, au nord de 
Manbij, avait été menée par les forces françaises et celle de 
lundi par les forces américaines.     
    "Je n'ai pas d'informations précises sur ce qu'auraient pu 
faire les avions français", a dit le chef de l'Etat français 
lors d'une conférence de presse à Dublin.  
    "Nous agissons dans le cadre d'une coalition, nous faisons 
très attention à nos frappes et je n'ai pas aujourd'hui de 
retour sur la responsabilité qu'auraient des avions français 
dans l'éventuel drame en Syrie", a-t-il ajouté.      
    Au moins 56 civils ont été tués par des frappes aériennes de 
 la coalition internationale de lutte contre l'EI dans la ville 
de Manbij, fief de l'Etat islamique, selon l'Observatoire syrien 
des droits de l'homme (OSDH).  
 
 (John Irish à Dublin et Marine Pennetier à Paris, édité par 
Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant