Syrie-Hammond (GB) prudent sur un accord de cessez-le-feu vendredi

le
0
 (Actualisé avec commentaire sur cessez-le-feu) 
    LONDRES, 16 décembre (Reuters) - L'objectif des Etats-Unis 
de parvenir à un accord de cessez-le-feu vendredi lors d'une 
réunion sur la Syrie à New York sera "très difficile" à 
atteindre, a déclaré mercredi le secrétaire au Foreign Office 
Philip Hammond. 
    Une troisième réunion du Groupe de soutien international à 
la Syrie (ISSG), après celles qui se sont tenues à Vienne les 30 
octobre et 14 novembre, est prévue vendredi à New York. De cette 
réunion sur le processus de paix en Syrie, le secrétaire d'Etat 
américain John Kerry, a dit "espérer" qu'il sortira un accord de 
cessez-le-feu. 
    "Franchement, ce sera très difficile, mais je l'admire pour 
cette ambition", a déclaré son homologue britannique à la 
Chambre de communes.  
    Philip Hammond avait auparavant fustigé les frappes de 
l'armée de l'air russe en Syrie, accusant Moscou de continuer à 
viser essentiellement l'opposition plutôt que l'Etat islamique. 
    La Russie, grande alliée du président syrien Bachar al Assad 
avec l'Iran, a lancé une campagne de frappes aériennes en Syrie 
qui, dit-elle, visent des cibles liées à l'Etat islamique, mais 
qui ont aussi pour but de soutenir les forces de Bachar al 
Assad. 
    "La majorité des frappes aériennes russes continuent de 
viser les forces de l'opposition syrienne plutôt que Daech", a 
déclaré Philip Hammond, en utilisant l'acronyme arabe désignant 
l'Etat islamique. 
    "Il est inacceptable que l'action russe affaiblisse 
l'opposition et avantage finalement les forces mêmes de Daech  
qu'elle dit combattre", a ajouté le chef de la diplomatie 
britannique. 
 
 (Kylie MacLellan et William James; Danielle Rouquié pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant