Syrie-Fabius appelle au respect de la résolution de l'Onu à Genève

le
1
    PARIS, 30 janvier (Reuters) - Aucun aspect de la résolution 
2254 du Conseil de sécurité des Nations unies ne devra être 
laissé de côté lors des négociations de paix qui se sont 
ouvertes vendredi à Genève, a déclaré samedi Laurent Fabius. 
    Cette résolution, adoptée en décembre, prévoit notamment un 
arrêt des bombardements des zones civiles et un accès aux 
localités assiégées.  
    Elle fixe également une feuille de route qui prévoit la 
formation d'un gouvernement d'union nationale dans les six mois 
et la tenue d'élections générales dans dix-huit mois.  
    "Je salue avec espoir la décision de l'opposition syrienne 
de se rendre à Genève pour y prendre part aux négociations qui 
doivent s'ouvrir sur la base de la résolution 2254 du Conseil de 
sécurité", écrit le chef de la diplomatie française dans un 
communiqué envoyé à Reuters. "Aucun aspect de ce texte ne devra 
être laissé de côté." 
    "Le droit humanitaire doit être respecté et l'objectif d'une 
transition politique activement poursuivi pour permettre le 
succès de ces discussions", ajoute Laurent Fabius.  
    Les négociations de paix se sont ouvertes ce vendredi à 
Genève. Le Haut Conseil des négociations (HCN), mis sur pied le 
mois dernier avec l'appui de l'Arabie saoudite dans l'optique de 
la conférence de paix, a finalement accepté  d'envoyer une 
délégation. 
    L'organe représentatif de l'opposition syrienne, qui avait 
annoncé jeudi qu'il n'y participerait pas, a indiqué depuis 
avoir avoir obtenu auprès de l'Onu et du département d'Etat 
américain la garantie que ses exigences seraient satisfaites.  
 
 (John Irish avec Marine Pennetier) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rodde12 il y a 10 mois

    Bof! On a bien toléré qu'une résolution de 1948 soit restée lettre morte. C'est pour cette raison que les potentats théocratiques ont fleuri dans la région. Avec ce bel exemple qu'une " démocratie" expulse la moitié des habitants de son territoire. Pourquoi ne pas le suivre?.