Syrie-Etats-Unis et Russie présentent un plan de cessez-le-feu

le , mis à jour à 22:32
0
    * La trêve entrerait en vigueur samedi 
    * Les opérations se poursuivront contre les groupes 
"terroristes" 
    * Mistura espère une reprise rapide des négociations 
 
 (Actualisé, Poutine, Israël, élections en avril en Syrie) 
    par Arshad Mohammed et Tom Perry 
    WASHINGTON/BEYROUTH, 22 février (Reuters) - Les Etats-Unis 
et la Russie ont présenté lundi un plan en vue d'une cessation 
des hostilités en Syrie, proposant que celle-ci entre en vigueur 
le samedi 27 février. 
    Les belligérants devront faire savoir au plus tard le 26 
février à midi heure de Damas (10h00 GMT) s'ils acceptent cette 
proposition. Si c'est le cas, les combats devront cesser à 
minuit, précisent Américains et Russes dans un communiqué 
commun. 
    Le cessez-le-feu ne concernera pas les opérations contre les 
djihadistes de l'Etat islamique (EI) et du Front al Nosra, la 
branche syrienne d'Al Qaïda, précise le communiqué, ce qui 
laisse sceptiques certains membres de l'opposition syrienne. 
    Les opérations militaires, notamment les frappes aériennes 
menées par l'aviation  syrienne, la Russie et la coalition 
internationale conduite par les Etats-Unis, se poursuivront donc 
contre l'EI, le Front al Nosra et les autres groupes 
"terroristes". 
    Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a appelé toutes 
les parties à accepter ce plan qui, a-t-il dit, permettra 
d'acheminer une aide humanitaire en Syrie et facilitera une 
transition politique dans ce pays. 
    L'opposant syrien Khaled Khoja, membre du Haut Conseil pour 
les négociations (HCN) et président de la Coalition nationale 
syrienne (CNS), a déclaré que cette trêve serait au départ 
applicable deux semaines, avec possibilité de la reconduire. 
    "La durée de la trêve proposée est de deux semaines mais 
elle pourra être reconduite indéfiniment avec l'accord des 
parties", a-t-il dit sur la chaîne de télévision Al Arabiya. 
    Le président russe Vladimir Poutine s'est entretenu au 
téléphone avec son homologue américain Barack Obama et a salué 
"un pas important vers la fin de l'effusion de sang" en Syrie, 
rapporte l'agence Tass. 
     
    LES "GROUPES TERRORISTES" PAS CONCERNÉS 
    "Je suis convaincu que cette initiative commune avec les 
Américains permettra de modifier radicalement la situation en 
Syrie", a déclaré Poutine lors d'une allocution télévisée, se 
félicitant d'une avancée "importante". 
    Il a ajouté que la Russie et les Etats-Unis devaient mettre 
en place un mécanisme pour contrôler le respect du 
cessez-le-feu. 
    "L'important, c'est que les conditions sont créées pour 
lancer un véritable processus politique grâce au dialogue 
inter-syrien à Genève, sous la supervision des Nations unies", a 
dit Poutine. 
    Cet accord entre Washington et Moscou "peut être un exemple 
des mesures responsables, conformes au droit international et 
aux principes de l'Onu qui peuvent être prises face à la menace 
terroriste", a souligné le président russe. 
    Le vice-Premier ministre turc Numan Kurtulmus a aussi salué 
ce plan, tout en réclamant la fin des frappes aériennes russes 
contre des zones civiles. 
    Le ministre israélien de la Défense, Moshe Yaalon, s'est 
montré pessimiste. "Je ne vois pas un cessez-le-feu total à 
l'horizon", a-t-il dit. 
    Selon le projet proposé par Washington et Moscou, le 
gouvernement syrien, ses alliés et les groupes d'opposition 
armés devront cesser leurs opérations à minuit dans la nuit de 
vendredi à samedi. 
    "Les actions militaires, notamment les frappes aériennes des 
forces armées de la République arabe syrienne, des forces armées 
russes et de la coalition anti-EI conduite par les Etats-Unis, 
se poursuivront contre l'EI, Jabhat al Nosra (le Front al Nosra) 
et les autres organisations terroristes ainsi désignées par le 
Conseil de sécurité de l'Onu", précise le communiqué. 
     
    "PREMIER PAS" 
    Il ajoute que les Etats-Unis, la Russie et d'autres 
intervenants délimiteront ensemble le territoire contrôlé par 
l'EI, le Front al Nosra et les autres groupes terroristes, où 
les opérations pourront se poursuivre. 
    "Pour nous, la question Al Nosra est problématique parce que 
ce groupe est non seulement présent dans la province d'Idlib 
mais aussi dans celles d'Alep et de Damas, ainsi que dans le sud 
du pays. Ce qui nous inquiète, c'est que des civils ou l'Armée 
syrienne libre (ASL) soient pris pour cibles sous prétexte de 
frapper Al Nosra", a déclaré pour sa part Khaled Khoja. 
    Cette crainte est également partagée par Bachar al Zoubi, un 
dirigeant de l'Armée de Yarmouk, l'une des composantes de l'ASL 
qui opère dans le sud de la Syrie. 
    Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a 
salué le plan russo-américain et demandé aux belligérants d'en 
respecter les modalités. "C'est un premier pas vers un 
cessez-le-feu plus durable", a déclaré son porte-parole, 
Stéphane Dujarric. 
    "Il reste beaucoup de travail à faire pour assurer l'entrée 
en vigueur (de ce cessez-le-feu). La communauté internationale, 
le GISS (Groupe international de soutien à la Syrie) et les 
parties syriennes doivent rester fermes dans leur résolution", 
a-t-il ajouté. 
    L'envoyé spécial de l'Onu pour la Syrie, Staffan de Mistura, 
déclare dans un courriel à Reuters que l'accord proposé pourra 
permettre une reprise rapide des négociations de Genève en vue 
de résoudre le conflit. Les discussions ont été suspendues le 3 
février à la suite de l'offensive de l'armée syrienne dans la 
région d'Alep. 
    "Le peuple syrien demande à la communauté internationale 
deux mesures concrètes après cinq années de guerre: la fin de la 
violence, l'envoi de vivres et de médicaments. Enfin, une 
réponse commence à être apportée à ces deux requêtes", ajoute 
Staffan de Mistura. 
    A Damas, la présidence syrienne a annoncé la tenue 
d'élections législatives le 13 avril. 
 
 (Avec Lisa Barrington, Omar Fahmy, Louis Charbonneau, Jonathan 
Landay, Jason Bush, Larry King et Ayla Jean Yackley; Guy Kerivel 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant