Syrie-Erdogan réclame à nouveau une "zone sûre" pour les réfugiés

le
0
    ISTANBUL, 5 septembre (Reuters) - Recep Tayyip Erdogan a dit 
lundi avoir une nouvelle fois demandé aux grandes puissances la 
mise en place d'une "zone sûre" dans le nord de la Syrie pour 
permettre aux déplacés syriens de vivre à l'abri des combats et 
interrompre ainsi l'afflux de réfugiés en Turquie et, au-delà, 
en Europe. 
    S'exprimant au sommet du G20 en Chine, le président turc a 
précisé avoir réitéré sa proposition de zone d'exclusion 
aérienne lors de ses entretiens avec ses homologues russe et 
américain. 
    Il a déclaré que l'intervention militaire turque dans le 
nord de la Syrie visait à en chasser les djihadistes du groupe 
Etat islamique (EI) et les miliciens kurdes pour créer les 
conditions favorables à l'accueil réfugiés, majoritairement 
sunnites. 
    Assurant que cette intervention ne menace pas l'intégrité 
territoriale de la Syrie, Recep Tayyip Erdogan a dit travailler 
avec la coalition formée par les Etats-Unis pour lutter contre 
l'EI et avec la Russie pour qu'un cessez-le-feu entre en vigueur 
à Alep avant la fête musulmane de l'Aïd al Adha, qui débutera 
autour du 11 septembre.  
   
 
 (Humeyra Pamuk et Seda Sezer; Tangi Salaün pour le service 
français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant