Syrie-Erdogan assure que les Kurdes des YPG seront chassés de Manbij

le
0
    ANKARA, 18 octobre (Reuters) - Les milices kurdes syriennes 
des YPG (Unités de protection du peuple) seront chassées de la 
ville syrienne de Manbij lorsque les combattants de l'Etat 
islamique (EI) l'auront été de la ville voisine, Al Bab, a 
déclaré mardi le président turc, Recep Tayyip Erdogan. 
    Lors d'un discours à Ankara, le chef de l'Etat a également 
dit que des discussions étaient en cours avec les Etats-Unis 
quant à une éventuelle opération conjointe pour déloger l'EI de 
la ville de Rakka, la "capitale" des djihadistes en Syrie. 
    La Turquie souhaite créer une "zone de sécurité" de 5.000 
km² dans le nord de la Syrie, a ajouté Erdogan, qui s'exprimait 
près de deux mois après le lancement de l'opération "Bouclier de 
l'Euphrate". Celle-ci, déclenchée le 24 août par les forces 
turques dans le nord de la Syrie, vise à chasser l'EI du nord de 
la Syrie mais aussi à contenir la progression territoriale des 
Kurdes syriens. 
    Ankara voit dans les YPG le prolongement syrien des 
séparatistes du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan), 
actifs dans le sud-est de la Turquie. 
 
 (Ercan Gurses et Daren Butler; Eric Faye pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant