Syrie : énorme explosion près de l'aéroport de Damas, possible frappe israélienne

le , mis à jour à 11:11
3
Syrie : énorme explosion près de l'aéroport de Damas, possible frappe israélienne
Syrie : énorme explosion près de l'aéroport de Damas, possible frappe israélienne

Une «énorme» explosion s'est produite ce jeudi matin près de l'aéroport de la capitale syrienne, provoquant des incendies, selon plusieurs observateurs, dont l'Observatoire syrien des droits de l'Homme. «L'explosion a été énorme et a pu être entendue à Damas», a déclaré Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH. «Ce qui a provoqué cette explosion n'est pas clair, mais plusieurs incendies sont en cours sur le site», a-t-il précisé dans un premier temps. L'aéroport international de Damas est situé à environ 25 km au sud-est de la ville.

 

Une chaîne de télévision proche du Hezbollah libanais, allié du régime de Bachar al-Assad, a mis en cause l'armée israélienne. «Le correspondant d'Al-Manar a rapporté qu'une explosion s'est produite jeudi à l'aube dans des dépôts de fuel et un entrepôt près de l'aéroport international de Damas, et qu'elle résulte vraisemblablement d'une frappe aérienne israélienne», a indiqué le site de la chaîne. «Les informations préliminaires indiquent que la frappe a provoqué uniquement des dégâts matériels et pas de pertes humaines», précise encore la chaîne. Al-Manar n'a pas précisé la nature de l'entrepôt ni s'il appartenait au mouvement chiite libanais qui combat auprès du régime de Bachar al-Assad, à l'armée syrienne ou à un autre groupe prorégime.

 

L'agence officielle syrienne Sana évoque de son côté une frappe de missiles. «Une position militaire au sud-ouest de l'aéroport international de Damas a été la cible à l'aube d'une agression israélienne avec plusieurs missiles tirés à partir des territoires occupés (Israël dans le jargon du régime syrien, ndlr), provoquant des explosions», a précisé Sana citant une source militaire.

 

Selon l'OSDH, l'explosion n'aurait cependant pas eu lieu dans l'aéroport lui-même. Des sources locales citées par le quotidien israélien Haaretz mentionnent cinq frappes aux alentours de 3h25 locales (2h25, heure ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 8 mois

    Le aise bol ah est allié à la Syrie et à l'Iran dans la lutte contre le terrorisme. Est-ce que j'ai dit quelque chose de choquant? C'est la pure vérité. Elle insulte quelqu'un?

  • charleco il y a 8 mois

    La censure est vraiment insupportable.

  • charleco il y a 8 mois

    Tel Aviv craint le Hezbollah qui les a empêché d'annexer le sud Liban. Cette attaque visait certainement le Hezbollah (qui n'est pas un groupe terroriste, contrairement à ce qui est colporté par tel Aviv et les USA).