Syrie : el-Assad accepte la paix mais continue sa guerre

le
1
Au lendemain de l'acceptation par le gouvernement du plan de Kofi Annan pour la fin des violences, les chars du président syrien ont poursuivi mercredi leurs opérations dans le pays, où 21 personnes ont été tuées.

Une fois de plus, les promesses de Bachar el-Assad n'ont eu pour l'heure aucun effet sur le terrain. Le gouvernement syrien a dit mardi accepter le plan en six points de Kofi Annan pour mettre fin aux violences. Pourtant, l'armée a intensifié dès le lendemain ses opérations contre les rebelles à travers le pays.

«Les arrestations et la violence se poursuivent en Syrie aujourd'hui», a constaté la porte-parole du département d'État américain, Victoria Nuland. «Il est clair qu'el-Assad n'a pas pris les mesures nécessaires pour appliquer le plan Annan», a-t-elle conclu, appelant à «maintenir la pression» sur le président syrien. Le plan de Kofi Annan préconise notamment la cessation de toute forme de violence armée par toutes les parties sous supervision de l'ONU, la fourniture d'aide humanitaire dans les zones affectées par les combats et la libération des personnes détenues arbitrairement.

Cela n'a pas empêché les chars syriens de prendre d'assaut Qalaat al-Madiq,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • papymujo le jeudi 29 mar 2012 à 10:09

    Cet homme est un criminel et n'a aucune parole!