Syrie : deux cas de poliomyélite pour la première fois depuis 1999

le
0
Syrie : deux cas de poliomyélite pour la première fois depuis 1999
Syrie : deux cas de poliomyélite pour la première fois depuis 1999

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé samedi deux cas suspects de poliomyélite en Syrie, une maladie très contagieuse qui n'avait pas été décelée dans ce pays depuis 1999. Ces cas ont été enregistrés début octobre dans la province de Deir El-Zor, dans l'Est du pays. L'organisation attend encore les résultats définitifs d'un autre laboratoire de la région pour confirmer qu'il s'agit bien de polio. En attendant, elle a lancé dans la région une «alerte de surveillance» pour rechercher activement d'éventuels cas supplémentaires.

Le dernier cas autochtone virologiquement confirmé de polio a été notifié en mars 1995 en Syrie, bien qu'un cas virologiquement confirmé ait aussi été notifié en novembre 1999. Le séquençage génétique de ce dernier cas avait confirmé la relation du virus avec une souche circulant en Inde et le cas avait donc été classé comme une importation.

L'Afghanistan, le Nigéria et le Pakistan affectés

A l'heure actuelle, la poliomyélite demeure endémique dans seulement trois pays au monde : Afghanistan, Nigéria et Pakistan, selon une étude publiée en avril par l'OMS. Mais cette maladie s'importe facilement dans un pays exempt de poliomyélite et peut ensuite se propager rapidement dans les populations non immunisées. «L'échec de l'éradication pourrait aboutir à ce qu'il y ait de nouveau, d'ici 10 ans, plus de 200 000 nouveaux cas par an dans le monde entier», explique l'oganisation.

Symptômes et conséquences de la maladie

La poliomyélite est une maladie très contagieuse provoquée par un virus qui envahit le système nerveux et peut entraîner une paralysie totale en quelques heures. Il pénètre dans l'organisme par la bouche et se multiplie dans les intestins. La fièvre, l'asthénie, les céphalées, les vomissements, la raideur de la nuque et les douleurs dans les membres en sont les premiers symptômes.

Une paralysie irréversible (des jambes en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant