Syrie : des rebelles modérés rejoignent les islamistes radicaux

le
0
La défection d'une douzaine de groupes armés mécontents de l'Armée syrienne libre rend encore plus délicate la fourniture d'armes aux insurgés, comme le souhaite notamment la France.

C'est une très mauvaise nouvelle pour les parrains occidentaux de l'opposition modérée à Bachar el-Assad. Une douzaine de groupes rebelles, jusque-là affiliés ou proches de l'Armée syrienne libre (ASL), vecteur d'influence des Européens et des Américains sur le terrain, ont décidé de rompre avec celle-ci pour former une alliance avec le Front al-Nosra, lié à al-Qaida. Ces défections en série accentuent la perte d'influence des insurgés réputés modérés au profit des radicaux islamistes, hostiles à tout règlement négocié du conflit qui ensanglante la Syrie depuis trente mois.

Parmi ces groupes figurent de puissantes katibas comme la faction salafiste Arar el-Sham, Liwa el-Tawid, proche des Frères musulmans, et Liwa el-islam, liée à l'Arabie saoudite. Bien implantés notamment ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant