Syrie : des maisons de déserteurs et de militants visées à Treimsa

le
0
D'après les observateurs de l'ONU qui se sont rendus sur place, l'attaque de jeudi visait «des groupes et des maisons spécifiques, notamment de déserteurs et de militants».

La mission d'observation de l'ONU en Syrie a indiqué samedi que le massacre perpétrée jeudi par l'armée à Treimsa «semblait viser des groupes et des maisons spécifiques, en majorité de déserteurs et de militants». Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), plus de 150 personnes auraient été tués dans l'attaque. La mission de l'ONU a indiqué pour sa part que «le nombre de victimes était toujours incertain».

«Il y avait des mares de sang et des tâches de sang dans les pièces de plusieurs maisons, de même que des douilles», a indiqué dans un communiqué Sausan Ghosheh, porte-parole de la mission, après qu'une équipe d'observateurs s'est rendue dans cette localité du centre de la Syrie samedi. «L'équipe de l'ONU a pu voir une école brûlée et des maisons endommagées, avec des traces d'incendie dans cinq d'entre elles», a-t-elle ajouté.

Elle a souligné que «de nombreux types d'armes avaient été utilisés, notamment de l'artillerie, des morti

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant