Syrie : des djihadistes décapitent un rebelle par erreur

le
2
En Syrie, les groupes djihadistes ont pris le dessus sur les forces rebelles modérées.
En Syrie, les groupes djihadistes ont pris le dessus sur les forces rebelles modérées.

Dans une rue d'Alep, deux hommes exposent comme un trophée la tête d'un homme barbu, décapité peu de temps avant. La victime serait un Irakien chiite venu soutenir le régime alaouite (branche du chiisme) de Damas ; ses bourreaux, deux membres de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL), une émanation irakienne d'al-Qaida présente en Syrie. Sauf qu'il y a eu erreur sur la personne. "Quelques minutes après la diffusion de cette vidéo mercredi, l'homme décapité a été identifié comme étant Mohammad Marrouche", explique Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). L'homme n'est pas un militant pro-Assad, mais un membre d'Ahrar al-Cham, un groupe de combattants sunnites luttant pour la destitution du dictateur syrien.En plein délire, il se condamne à mort

Mohammad Marrouche a été blessé lors de combats autour d'une base militaire à l'est d'Alep opposant djihadistes et rebelles syriens à l'armée du régime, appuyée par des membres du Hezbollah chiite libanais et de combattants du groupe Abou Fadl al-Abbas (composé de chiites irakiens). À l'hôpital où il était soigné, Mohammad Marrouche aurait évoqué dans un délire - dû aux médicaments - les noms d'Ali et Hussein, figures majeures du chiisme. "C'était la dernière chose qu'il avait entendue des combattants chiites avant qu'il ne soit blessé", explique le directeur de l'OSDH. Il n'en fallait pas plus aux membres de l'EIIL, farouches ennemis des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo le vendredi 15 nov 2013 à 16:46

    Vive l'Islam pacifique et fraternel !

  • M3182284 le vendredi 15 nov 2013 à 15:35

    "Tuez les tous, Dieu reconnaitra les siens" S de Montfort