Syrie : Daech perd la ville symbole de Dabiq

le
1
Syrie : Daech perd la ville symbole de Dabiq
Syrie : Daech perd la ville symbole de Dabiq

Nouveau recul pour Daech en Syrie. Des rebelles syriens soutenus par la Turquie se sont emparés ce dimanche de Dabiq, une ville proche de la frontière turque, qui était aux mains du groupe djihadiste Etat islamique (EI, ou Daech selon son acronyme arabe), rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

 

«Les rebelles ont pris Dabiq après le retrait de la localité des djihadistes du groupe Etat Islamique», a affirmé l'OSDH, qui dispose d'un vaste réseau de sources. Son directeur, Rami Abdel Rahmane, a précisé que les rebelles ont aussi capturé Soran, une localité mitoyenne. Un des groupe rebelles, l'Union Fastaqim, a confirmé que Dabiq est tombée «après de violents combats avec Daech». L'agence officielle turque Anadolu a précisé que les rebelles syriens désamorcent des bombes laissées par l'EI, comme le fait généralement ce groupe extrémiste dans les localités qu'il abandonne. Selon Anadolu, neuf rebelles ont été tués et 28 autres ont été blessés dans les combats de samedi. Des sources de sécurité ont indiqué à l'agence que les opérations vont se poursuivre.

 

Daech minimise et évoque des «présages apocalyptiques»

 

Dabiq représente un symbole fort pour l'EI en raison d'une prophétie sunnite, une des branches de l'islam, affirmant qu'elle sera le lieu de la bataille ultime entre les chrétiens et les musulmans. Mais la ville elle-même n'a qu'une valeur militaire négligeable en comparaison des villes stratégiques sous contrôle de l'EI de Raqqa en Syrie et de Mossoul en Irak. Dabiq est également le nom du magazine de propagande anglophone de l'EI publié sur internet.

 

Plus tôt cette semaine, l'EI a tenté de minimiser l'avancée des combattants syriens vers Dabiq dans son journal en ligne, «Al-Naba». Les combattants hostiles à l'EI et leur allié turc «se sont regroupés à Alep, présentant Dabiq comme une cible majeure», en pensant qu'ils pourraient y remporter ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 il y a un mois

    Vous noterez que la prise de Dabiq s'est faite sans aucun combat, preuve que Daesh et "rebelles" sont de mèche et que l'AFP et Obama mentent quand ils prétendent sans cesse le contraire.