Syrie : Daech menace le Royaume-Uni dans une vidéo macabre

le
0
Syrie : Daech menace le Royaume-Uni dans une vidéo macabre
Syrie : Daech menace le Royaume-Uni dans une vidéo macabre

Daech a menacé la Grande-Bretagne dans une nouvelle vidéo diffusée dimanche, signalée par le centre américain de surveillance des sites islamistes SITE. Après des menaces adressées au Premier ministre britannique, le document de propagande montre l'exécution de cinq hommes présentés comme des Syriens et accusés «d'espionnage». 

«Ceci est un message pour David Cameron», affirme en anglais un des jihadistes sur la vidéo. Il poursuit :  «Il est étonnant d'entendre aujourd'hui qu'un dirigeant insignifiant comme toi conteste la puissance du (groupe, Ndlr) Etat islamique». La Grande Bretagne, qui bombardait les positions de Daech en Irak, participe depuis début décembre aux frappes aériennes en Syrie, une décision prise suite aux attentats du 13 novembre à Paris, après un débat houleux au Parlement.

«Nous allons continuer à mener le jihad, franchir les frontières, et un jour nous envahirons votre territoire, où nous allons gouverner selon la charia», lance le jihadiste. «A tous ceux qui veulent continuer à se battre sous la bannière de Cameron, (...) : Pensez-vous vraiment que votre gouvernement se souciera de vous lorsque vous tomberez entre nos mains ? Ou vont-ils vous abandonner comme ils ont abandonné ces espions et ceux qui sont venus avant eux ?» lance le jihadiste en désignant les cinq hommes devant lui. A la fin de son discours, tous sont exécutés d'une balle dans la tête.

A Londres, le ministère des Affaires étrangères a réagi dans une brève déclaration affirmant être «au courant de la vidéo, (dont) nous examinons le contenu».

Des «aveux» devant la caméra

La vidéo débute avec les «aveux» devant la caméra de ces hommes qui se disent originaires de Raqqa, la «capitale» de Daech en Syrie. Ils son vêtus d'une tenue orange des détenus de l'EI, agenouillés devant cinq hommes cagoulés portant des treillis militaires et armés d'un pistolet.

Les propos des cinq hommes ne permettent ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant