Syrie-Boris Johnson dénonce la sauvagerie du régime Assad à Alep

le
0
    BIRMINGHAM, 2 octobre (Reuters) - Les frappes aériennes 
contre les hôpitaux en Syrie constituent des crimes de guerre 
qui rendent impossible la reprise des négociations de paix, a 
affirmé le ministre britannique des Affaires étrangères Boris 
Johnson, dimanche. 
    "Il y a une sauvagerie ininterrompue du régime Assad contre 
le peuple d'Alep avec la complicité de la Russie à commettre 
d'évidents crimes de guerre", a déclaré l'ancien maire de 
Londres, s'exprimant lors du congrès annuel du Parti 
conservateur à Birmingham. 
    "Le fait qu'ils sachent qu'il s'agit d'hôpitaux et rien 
d'autre que des hôpitaux rend impossible la reprise des 
négociations de paix", a-t-il poursuivi. 
    L'armée syrienne et ses alliés ont poursuivi dimanche leur 
progression au nord d'Alep, profitant de bombardements intensifs 
menés toute la nuit sur les quartiers est de la ville par 
l'aviation russe. ( ID:nL5N1C80EE ) 
     
     
 
 (William James; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant