Syrie : Ban Ki-moon accuse Assad de «crimes contre l'humanité»

le
0
Syrie : Ban Ki-moon accuse Assad de «crimes contre l'humanité»
Syrie : Ban Ki-moon accuse Assad de «crimes contre l'humanité»

Américains et Russes vont reprendre ce samedi à Genève leurs pourparlers sur la mise sous contrôle de l'arsenal chimique syrien, sous la pression des Nations unies qui ont accusé vendredi le régime de Damas «de nombreux crimes contre l'humanité». Lundi, l'ONU confirmera officiellement l'utilisation d'armes chimiques en Syrie. Le rapport des experts est «accablant», a d'ores et déjà annoncé hier son secrétaire général, Ban Ki-moon.

Alors que dès le début des pourparlers jeudi, le secrétaire d'Etat américain n'a pas caché son scepticisme sur la volonté de Bachar al-Assad de démanteler son arsenal chimique, selon le «Wall Street Journal», Damas a commencé à disséminer sur le territoire ses réserves de différents gaz. Vladimir Poutine, lui, a appelé à faire confiance à Assad après la signature par ce dernier de la convention sur l'interdiction des armes chimiques. Une vision que ne partage pas l'opposition syrienne. La France a estimé vendredi que cette adhésion était «insuffisante» et a insisté sur la nécessité d'un texte «contraignant» au Conseil de sécurité de l'ONU. Avec trois pays arabes, elle appelle à renforcer le soutien à la Coalition nationale syrienne. L'Elysée a également annoncé que les chefs des diplomaties américaine, britannique et française déjeuneront ensemble lundi.

>> Les principaux événements et déclarations de ce vendredi

Armes chimiques : un rapport «accablant» de l'ONU. Le rapport des experts de l'ONU va conclure «de manière accablante à l'utilisation d'armes chimiques» en Syrie, a déclaré vendredi le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon. Selon lui, le massacre du 21 août dans la banlieue de Damas a fait 1.400 victimes ajoutant que 5.000 personnes avaient été «exposées à des produits chimiques». Sans attribuer directement la responsabilité de cette utilisation au président syrien, il a accusé Bachar al-Assad d'avoir «commis de nombreux crimes contre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant