Syrie : Bachar al-Assad met en garde Israël

le
0
Syrie : Bachar al-Assad met en garde Israël
Syrie : Bachar al-Assad met en garde Israël

Dans une interview donnée à Al-Manar, la chaîne de télévision du mouvement chiite libanais Hezbollah, le président syrien Bachar al-Assad a menacé d'ouvrir le front du Golan avec Israël. Il s'est dit par ailleurs «très confiant» dans la victoire de ses troupes face aux rebelles et même prêt à se présenter à la présidentielle de 2014 «si le peuple le voulait».

«Il y a une pression populaire claire pour ouvrir le front de résistance (contre Israël) au Golan», a affirmé le président syrien. «Il y a plusieurs facteurs, (dont) les agressions israéliennes répétées». Le plateau du Golan, situé au sud-ouest de la Syrie, est occupé par Israël depuis 1967. Théoriquement, depuis cette date, les deux pays sont en guerre.

Alors que les troupes du régime syrien mènent une bataille acharnée contre les rebelles, Bachar al-Assad s'est dit «très confiant dans la victoire», dénonçant «une guerre mondiale menée contre la Syrie et la politique de résistance (Syrie-Iran-Hezbollah contre Israël)».

Israël veut éviter une «escalade» avec la Syrie

Israël ne veut pas provoquer «d'escalade» militaire avec la Syrie mais ne permettra pas le transfert d'armes «stratégiques», notamment au Hezbollah libanais, a affirmé jeudi le ministre de l'Eau et de l'Energie, Sylvan Shalom. «Il n'y a pas de raison de réchauffer le front avec la Syrie, cela n'a pas été notre objectif et cela ne le sera pas», a déclaré le ministre jeudi à la radio publique. «Depuis des années, la Syrie dispose d'armes stratégiques, le problème se poserait si ces armes étaient susceptibles de tomber dans d'autres mains et d'être utilisées contre nous. Dans ce cas nous devrions agir», a-t-il ajouté.

Assad prêt à se représenter en 2014

Le président Assad a en outre indiqué qu'il n'hésiterait pas à se présenter à la présidentielle de 2014 si le peuple le voulait. «Cette question sera décidée au moment voulu (...) si...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant