Syrie-Ankara veut envoyer un convoi d'aide lundi à Alep

le
0
    ISTANBUL, 12 septembre (Reuters) - La Turquie souhaite 
envoyer ce lundi un convoi d'aide humanitaire à Alep, la ville 
du nord de la Syrie où se déroulent de violents combats, alors 
qu'une trêve négociée par les Etats-Unis et la Russie doit 
prendre effet au coucher du soleil. 
    S'exprimant après avoir assisté à la prière de l'Aïd el 
Kebir, le président Recep Tayyip Erdogan a déclaré que le 
cessez-le-feu, d'une durée initiale de 48 heures, pourrait dans 
un premier temps être prolongé d'une semaine, voire davantage, 
s'il tient. 
    "Aujourd'hui, après le coucher du soleil (...) de la 
nourriture, des jouets et des vêtements seront envoyés aux 
habitants, majoritairement à Alep, via des corridors établis à 
l'avance", a déclaré Recep Tayyip Erdogan à la presse. 
    "Notre Croissant rouge s'efforce également d'atteindre Al 
Raï et Djarablous, en coordination avec l'Afad (l'agence turque 
de gestion des catastrophes", a-t-il poursuivi, évoquant deux 
villes situées syriennes à la frontière turque. 
    Le vice-Premier ministre Veysi Kaynak a précisé qu'une 
trentaine de camions chargés d'aide humanitaire achemineront des 
milliers de paires de chaussures pour enfants, des vêtements, de 
la nourriture et des jouets à Alep, sous la supervision de 
l'Onu. 
    La trêve négociée entre la Russie, appui d'Assad, et les 
Etats-Unis, qui soutiennent certaines organisations rebelles, 
exclut de son champ plusieurs groupes djihadistes. Recep Tayyip 
Erdogan a prévenu que la Turquie poursuivrait de son côté les 
opérations menées depuis près de trois semaines dans le nord de 
la Syrie contre l'Etat islamique. 
 
 (Tuvan Gumrukcu, Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant