Syrie-Ankara serait prêt à accepter un départ d'Assad au bout de 6 mois

le
0

ANKARA, 20 octobre (Reuters) - La Turquie est prête à accepter une transition politique en Syrie en vertu de laquelle le président Bachar al Assad quitterait le pouvoir au bout de six mois, ont déclaré mardi deux hauts responsables gouvernementaux à Ankara. "La mise au point d'un plan prévoyant le départ d'Assad est en cours(...). Assad peut rester six mois et nous l'acceptons car il y aura des garanties à son départ", a dit à Reuters l'un de ces responsables, sous le sceau de l'anonymat. "Nous avons avancé sur la question, dans une certaine mesure, avec les Etats-Unis et nos autres alliés. Il n'y a pas parfait consensus sur la date à laquelle la période de six mois devrait commencer, mais nous pensons que cela ne prendra pas trop longtemps", a-t-il ajouté. Les Etats-Unis transmettront cette proposition à la Russie, a déclaré l'un des deux responsables turcs. On ignore comment réagira Moscou, qui a lancé le 30 septembre des frappes aériennes en soutien au régime de Bachar al Assad. De son côté, la Grande-Bretagne souhaite qu'Assad quitte le pouvoir "à un certain moment" dans le cadre d'un éventuel futur accord entre grandes puissances pour mettre un terme à quatre ans de conflit civil en Syrie, a dit mardi le secrétaire au Foreign Office, Philip Hammond. Dans une interview diffusée le 4 octobre par la télévision iranienne, Bachar al Assad a déclaré qu'il n'incombait pas à des responsables étrangers de décider de l'avenir de la Syrie, y compris d'une éventuelle période de transition. (Orhan Coskun; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant