Syrie-Ankara et Ryad fustigent l'attitude de Moscou

le
0
    ANKARA/RYAD, 4 février (Reuters) - Le président turc Recep 
Tayyip Erdogan a déclaré jeudi que les discussions sur la paix 
en Syrie seraient vaines tant que Moscou continuerait ses 
attaques dans le pays, au lendemain de l'annonce de la 
suspension des négociations de Genève entre représentants du 
gouvernement et de l'opposition syrienne. 
    La conférence de Genève III, présentée comme la dernière 
chance de parvenir à une solution politique à la guerre civile 
qui a fait plus de 250.000 morts et déplacé des millions de 
Syriens, a été suspendue jusqu'au 25 février.   
    "La Russie continue de tuer en Syrie. Comment pourrait-il y 
avoir une conférence de paix ? Comment pourrait il y avoir des 
discussions de paix ?", s'est interrogé Erdogan dans un discours 
prononcé au Pérou et dont la teneur a été publiée sur le site 
internet de la présidence. 
    "Ils peuvent toujours se réunir, manger, boire et partir. 
Là, ils donnent une date pour la fin février. Nous allons voir. 
Vous verrez qu'ils repousseront une nouvelle fois quand nous 
aurons atteint le 28 février." 
    La diplomatie saoudienne accuse de son côté Damas d'être 
responsable de la suspension des négociations de "Genève III", 
les représentants du gouvernement ayant selon Ryad refusé de 
coopérer avec Staffan de Mistura, émissaire de l'Onu en Syrie. 
    Lors d'une conférence de presse, le ministre saoudien des 
Affaires étrangères, Adel al Joubeir, a également estimé que 
l'intensification des opérations militaires russes en Syrie 
visait à provoquer l'opposition syrienne.  
    La veille, un représentant de l'Onu avait tenu des propos 
similaires, estimant que les opérations russes visaient à 
"humilier l'opposition sur le terrain comme à Genève". 
  
    La délégation de Damas a accusé pour sa part l'Arabie 
saoudite, le Qatar et la Turquie d'avoir donné "instruction" aux 
représentants de l'opposition de quitter Genève. 
 
 (Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant