Syrie : Alep rattrapée par les violences, 28 morts dans des attentats

le
0
VIDÉO - Au moment où les chars de l'armée prenaient d'assaut un quartier de Homs vendredi matin, des attentats à la voiture piégée ont secoué la ville d'Alep. Les militants pro-démocratie appellent à manifester contre la Russie.
Au moins 28 morts dans des attaques à Alep

Des attentats à la voiture piégée ont eu lieu vendredi à Alep, la deuxième ville de Syrie jusque-là relativement épargnée par la révolte populaire et la répression menée par le régime. Pendant ces attaques, des chars de l'armée prenaient d'assaut un quartier de Homs, haut lieu de la contestation anti-régime pilonné sans relâche depuis une semaine.

Le pouvoir syrien a annoncé ces deux attentats, les premiers du genre à frapper Alep, poumon économique du pays, en les imputant à des «gangs terroristes» qu'il accuse des violences depuis le début de la révolte populaire en mars. La double attaque visant le bâtiment de la sécurité militaire et un siège des forces de l'ordre aurait fait au moins 25 morts et 175 blessés, selon le ministère syrien de la Santé.

La commission générale de la Révolution syrienne (CGRS), un groupe d'opposition, a immédiatement accusé les autorités, parlant «d'une nouvelle mise en scène

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant